L’autre jour ma fille m’a bien fait marrer avec sa mauvaise foi.

Elle m’appelle une enième fois pour me montrer la 108 ième configuration de sa maison playmobil et me présente donc toutes les pièces en détail : le salon (pas très pratique parce qu’il était à l’étage), la cuisine, la salle de bain, etc…

Arrivée aux chambres, elle me présente d’abord celle de la fille: on aurait dit que Valérie Damidot était passée par là ! Bien rangée, rien ne traîne par terre, petit bureau tout propre, un coffre à jouet, la petite peluche posée de manière désinvolte sur le lit…

chambre playmobil

Bref , tu ouvres la porte de la chambre playmo, il y a des petites étoiles qui scintillent. 

Vient le tour de la chambre playmobil du frère et là: Bagdad ! Gros bazar ! Et, avec aplomb, elle me dit :

« – Alors là c’est la chambre du petit frère, j’ai mis du bazar parcequ’il range jamais rien… »

chambre playmobil garcon

Sa transposition version playmobil de notre réalité m’a laissé plus que perplexe !

Je lui dis: « –C’est l’hôpital qui se fout de la charité » (ou le camembert qui dit au maroilles : tu pues)

Chambre bleue et chambre rose

Alors OK, chez nous, la chambre de mon fils est souvent en bordel mais c’est un bordel « classique »: les épées, soldats, balles et autres jouets qui jonchent le sol, quelques fringues aussi, portes d’armoire jamais fermée (ça, ça m’énerve), etc.

Bref un bon gros bordel à l’ancienne mais qui se range à peu près facilement en 15-20 minutes… pour un adulte.

Tout ce qui est petit est mignon

En tous cas c’est ce que doit penser ma fille.

La chambre de ma fille !!! Non seulement cette pièce est très loin de la représentation idyllique qu’elle en fait avec ses playmobils, mais c’est une vraie caverne aux mille petits trésors ! Quand je l’aide à ranger (parcequ’il faut être au moins 2), j’y passe la matinée.

Bienvenue dans le monde bordélique des petits trucs et des petits machins, ce que j’appelle des « zi-goui-goui »

-Les petites pé-perles qui sont dans les petites boi-boîtes qui traînent (enfin étaient car, en voulant ranger, avec tes gros doigts t’as fait tomber la boi-boîte par terre)

-Les petits découpages « tout mimi » et leur suite infinie de fragments de papier que tu retrouves partout. « Papa, tu peux jeter le bout bleu mais pas le rouge, bleu, vert, jaune, marron…On ne sait jamais ». C’est vrai ça, soyons prévoyants.

-La collection de sacs à main « pour jouer » dans lesquels tu peux retrouver quelques pé-perles échappées et autres « trucs ». 

-Il y a tellement de trousses sur le bureau qu’on se demande si elle n’a pas une trousse par couleur

-D’ailleurs, il est où le bureau ? Je le vois pas

-Des petits pots, de tailles différentes, qui servent à tout…ou à rien

-Les stickers, aaahhh oui les stickers !! …No comment.

-Les perles à repasser, jamais repassées d’ailleurs, et ben quand tu prends la tête du hibou en perle, devine ce qui se passe ?

-Des fils à scoubidous, des fils à bracelets dans les pots, dans les sacs, par terre

-Les grôôôôôôôôsses boîtes…vides

-Le kit pour jouer à la maîtresse: petites craies / petits bons points découpés / petits aimants / petites feuilles / petits cahiers

-Les petits habits de bébé: petites chaussettes / petites couches/ petits maillots…Qu’il faut ranger dans une petite armoire avec des petits cintres.

-Les cahiers Top-models. On pourrait penser qu’elle les collectionne depuis 1998, mais elle n’a que 8 ans.

-Les petits élastiques pour faire des petits bracelets. ça:

Jamais c’est rangé comme sur cette photo !

-Des feuilles, beaucoup de feuilles, pour dessiner, coller, découper…partout, tout plein, à côté du porte-documents vide

Bref, ranger cette chambre me prend un certain temps et peut éventuellement me faire péter un câble. Mais bon, cela fait partie des petits plaisirs de la vie de parent 🙂