Au départ le principe était simple, il s’est quelque peu complexifié.

Lorsque les enfants n’étaient pas sages, nous avions mis en place un système de bâtons. Dès qu’ils adoptaient un comportement « déplacé » (pour être politiquement correct), nous sanctionnions cet agissement en traçant un bâton sur un tableau noir accroché à la cuisine. L’équation était donc : 

5 bâtons = punition

Dans ce système, il y avait soit la possibilité d’enlever un bâton si bon comportement par la suite, soit de doubler voire tripler la mise si vraiment  la limite du tolérable était explosée. 

Le degré de la punition pouvait également varier selon la faute ayant conduit au 5eme bâton et/ou mon humeur du moment (surtout en cas de lendemain de fête difficile).

Dans un souci d’éducation positive, ma femme a eu la très bonne idée de ne plus sanctionner les mauvais comportements mais de valoriser les bons. Donc finis les bâtons et bonjour les coeurs, la nouvelle équation est désormais : 

5 cœurs = récompense

Notez que sur la photo, chacun en a 6. L’explication en fin de billet.

La récompense est généralement un cadeau entre 5 et 10 euros. Donc dans l’espoir d’obtenir des coeurs mes enfants se sont mis à ranger la vaisselle, mettre la table, ranger leur chambre, ne plus se disputer, préparer le petit dej (eh oui !), etc…Ce système marche plutôt bien mais de manière assez fragmentée. Une fois les 5 cœurs obtenus, il n’ y a plus grand chose qui se passe pendant un bon bout de temps. 

Ajout récent : 1 soleil pour chambre bien rangée par jour. Si (et seulement si) 7 soleils à la fin de la semaine, cela vaut 1 coeur. 

Donc : 7 soleils = 1 coeur

Tout cela donne donc lieu à des situations pas forcément anticipées, certaines sont même à la limite du problème de maths.   A vos copies : 

Niveau ceinture blanche

Marie-Framboise ayant fièrement obtenu ses 5 cœurs se pavane devant son frère, Antoine-Hercule, qui n’en a qu’un seul. 

Elle nargue son frère en lui prenant bien la tête  avec le cadeau qu’elle va avoir et , celui-ci, à bout de patience (si on peut appeler cela de la patience), lui décoche un joli coup de coude dans les côtes (et se sauve faire l’autruche). 

Répondez à ces questions : 

1/ Doit-on retirer un cœur pour provocation à Marie-Framboise ? Quel serait donc son nombre total de cœurs ?  N’ayant pas encore eu sa récompense initiale, y-a-t-elle encore droit ? 

2/ Combien de cœurs doit-on retirer à Antoine-Hercule pour violences aggravées de non-excuses et doublées de sourires provocants ? Pouvez-vous obtenir un résultat négatif ? 

Bon..Facile, je vous donne une réponse possible pour celui-ci : 

Réponse 1/ : 5 cœurs – 1 cœur = 4 cœurs = pas de cadeau = Marie-Framboise qui fait la gueule car c’est quand même con, si près du but. 

Réponse 2/: 1 cœur – 1 cœur = 0 cœur.  Ceci dit, il mériterait  2 cœurs en moins. Comme je ne veux pas mettre en place un système de crédits ou débits de cœurs, il sera privé de quelque-chose en plus. 

Niveau ceinture jaune 

Dans la foulée, vous vous êtes rendu compte que vous aviez bêtement oublié d’attribuer un cœur à Marie-Framboise en raison de ses 7 soleils obtenus (ça à force de mettre en place des systèmes parallèles…).

Telle une avocate chevronnée, elle fait appel de votre précédente décision en invoquant ce point de règlement qui vous met un peu dans l’embarras. Ayant compris l’astuce, Antoine-Hercule range sa chambre et réclame la même chose (car il a également 7 soleils). 

 Cochez les bonnes réponses (plusieurs choix possibles) :

1/ Vous attribuez le cœur manquant à Marie-Framboise et elle obtient sa récompense, après tout ce n’était pas si grave. 

2/ Vous attribuez le cœur à Antoine-Hercule, il sera quand même privé de quelque-chose de toutes façons

3/ Vous attribuez le cœur à Marie-Framboise et pas à Antoine-Hercule, faut pas déconner non plus

4/ Mal réveillé(e), vous faites l’inverse de la proposition 3/

5/ Vous vous dites que si ça continue, il faudra faire contrôler le règlement par un huissier  

6/ Autre. Au point où on en est…

Niveau ceinture noire 

5 cœurs c’est bien beau mais c’est pas avec ça que Marie-Framboise va pouvoir s’offrir un cadeau Playmobil plus conséquent. D’un commun accord, vos 2 enfants vous demandent si ils peuvent « attendre » d’avoir 10 cœurs et ainsi avoir une plus grosse récompense. Vous acceptez.

Question: Sachant que Marie-Framboise a 8 ans et que Antoine-Hercule a 6 ans, pensez-vous que vos enfants auront atteint les 10 cœurs avant d’avoir respectivement 15 ans et 13 ans ? Estimez toutes les probabilités de retraits et gains de cœurs et faites un graphique de projection à 10 ans.

Vous avez 1 heure…