Mon fils est actuellement en CP, commence à savoir lire. Je ne peux pas encore vraiment dire qu’il comprend ce qu’il lit mais il déchiffre.

Cela devient donc officiel, nous sommes désormais 4 à bloquer sur le paquet de céréales le matin.

Ma femme et moi en train d’apprendre par cœur le tableau des valeurs énergétiques, ma fille se concentre sur le dos du paquet avec les visuels de la page Facebook de la marque et mon fils s’acharne sur les gros titres (Crunch, Nestlé). C’est dingue comment un paquet de céréales peut retenir notre attention…

C’est chouette le CP, l’apprentissage de la lecture, le calcul, tout ça, tout ça…

Maintenant, quand on se promène, nous avons le droit à la lecture de toutes les enseignes, des noms de rues, des publicités.

Résultat: une balade de 15 minutes avec 30 minutes de pause. 

Un jour, nous avons même failli être en retard à l’école lorsque en chemin nous sommes tombés sur une camionnette d’une entreprise du bâtiment où il était écrit quelque-chose comme : 

« Couverture Neuf et rénovation / SARL Truc /  Ardoise, zinc, bardage, ramonage »

On devrait interdire à ces camionnettes de stationner sur le chemin de l’école. Si je l’avais patiemment laissé lire, nous serions arrivés pour la 1ere récré (sans compter le temps passé à expliquer ces termes).

Attention, j’adore cette curiosité, je trouve que c’est une étape géniale de voir évoluer les enfants. C’est juste que parfois c’est un peu long d’expliquer tout, tout le temps. Et encore, je n’ai pas eu le coup des tags sur les murs avec les insultes.

C’est un cercle vicieux car, même si tu n’as pas le temps, tu ne peux pas t’empêcher de le reprendre lorsqu’il bloque sur un mot et ça peut prendre des plombes ! Non, sérieux, pour le peu qu’on soit un peu fatigué, on pourrait s’endormir avant qu’il n’ait réussi à raccrocher les syllabes 🙂

Je sais aussi que c’est bientôt fini de sauter des mots (voire des paragraphes entier) lors de la lecture de l’histoire de soir.

Terminé également le langage codé avec les mots « sensibles » épelés, va falloir se mettre à l’anglais et encore…

Images : Pixabay.fr