Mercredi dernier, nous avons eu le plaisir de découvrir un mot dans le carnet de liaison de mon fils et, en passant, ce mot datait du lundi…
En voici le contenu : « Insulte un élève qu’il ne connaît pas à la piscine« .

Mon fils: tout en finesse et subtilité.

Après l’étonnement, ce qui m’a marqué c’est le « qu’il ne connaît pas ». Parce que si il le connaissait cela aurait été sûrement moins grave…Bref.🤔

Si il y a bien quelque chose que je ne peux pas reprocher à mes enfants c’est la vulgarité, en tous cas à la maison.

Ma fille comme mon fils ne prononcent pas un seul gros mot devant nous, même dans l’énervement, même si ils savent que nous ne sommes pas à côté d’eux.

Je pourrais croire qu’ils n’en connaissent pas, mais non je ne suis pas c** à se point là ! M***e alors, ils doivent bien en connaître un ou deux!

J’aime bien me mettre à jour, alors je leur demande de temps en temps de venir me dire leur liste de gros mots à l’oreille. Oui, je sais, ça peut paraître bizarre…

Ma fille, fidèle à elle même, c’est du classique, rien de bien choquant.

Enfin si… Il va quand même falloir que je lui explique que « purée », ça craint un peu comme gros mot. Je me demande d’où elle le tient celui-là…Qui dit encore « purée » de nos jours ? Même pour marquer son mécontentement, on n’est pas crédible quand on dit « purée », si ?

Mon fils, également fidèle à lui même, c’est du grand art. Là, pour le coup, il fait preuve d’une grande maturité. Enfin, il fait surtout preuve d’une grande qualité d’écoute parce qu’il y a 2-3 qui font partis de mon langage courant…

A l’écoute des 1ers mots, tu te replonges dans certains endroits stratégiques comme la voiture par exemple…

Et puis, désolé pour celles et ceux que cela choque, mais quand je me cogne le pied sur celui de la table, je ne peux me résoudre à dire « saperlipopette ». J’y ai bien pensé, mais c’est pas ce qui sort en 1er.

Donc mon fils est à jour, pas de problème de ce côté là. Il me dépasse même car le dernier de la liste c’est du haut niveau, impossible à écrire ici. 😱

Si vraiment vous voulez le savoir je vous ferais un rébus en commentaire. 

Bref à l’écoute du dernier gros mot, j’ai bien failli en lâcher un à mon tour !

« Euh…Dis donc… tu veux pas dire « purée » plutôt ? C’est bien « purée », c’est vintage et finalement peut déstabiliser »

Pour info, l’insulte qui a justifié un mot dans le carnet c’était « gros nullos » . Bon…C’est vrai qu’on ne dit pas ça à quelqu’un qu’on ne connaît pas.